Le MADcafé Origines et Missions

droit_2.jpg

Situé au cœur de l’espace d’un musée spécifique, le Mad et plus largement dans un espace public, le parc d’Avroy à Liège, le Madcafé est intimement lié à l’histoire, aux questionnements et ambitions du Créahm . Au début des années 80’, les ateliers du Créahm occupaient le bâtiment situé dans le parc d’Avroy. Fondé en 1979, le Créahm (Créativité et handicap mental) se définit comme mission originelle d’offrir aux personnes présentant un handicap mental un contexte de création artistique adéquat par le biais de la mise en place d’ateliers artistiques. Il s’agit de leur offrir par là même une reconnaissance culturelle et sociale.

Très rapidement, la nécessité d’ouvrir l’institution aux publics (artistes non handicapés, parents, amis, personnes intéressées par la démarche artistique, riverains, utilisateurs de l’espace public du parc d’Avroy...) s’est faite évidence. Cette ouverture répondait à plusieurs nécessités liées à la notion d’ « intégration » : informer les publics, valoriser le travail des artistes handicapés mentaux travaillant dans les ateliers au sein du bâtiment, susciter des échanges entre ces personnes et « l’extérieur ».

Des expositions ont donc été organisées au sein du bâtiment et une cafétéria mise en place. Conçue comme un espace convivial de rencontres et d’échanges entre les publics et les membres du Créahm, cette cafétéria s’est très rapidement avérée être non seulement un excellent outil de communication et de dialogue mais aussi de valorisation des personnes par le biais de la reconnaissance de leurs offres de services. Les services de type « horeca » (bar et petite restauration) étaient en effet non seulement effectués par des artistes- animateurs, des bénévoles mais aussi des personnes fréquentant les ateliers.

Partant de ce constat, les responsables du Créahm ont souhaité conférer une idendité propre au Madcafé pour lui permettre de développer les missions suivantes :

- offrir aux publics - clients un service « Horeca » qualitatif et spécifique au sein d’une institution culturelle originale. Après le départ des ateliers du Créahm du parc d’Avroy, le Mad (musée créé en 1998) a maintenu dans le bâtiment du parc d’Avroy une politique dynamique d’expositions et de projets en lien avec l’art des personnes handicapées mentales. Concrètement, le Madcafé accueille donc une partie des expositions organisées par le Mad.

- développer la possibilité pour des personnes possédant, pour une raison ou une autre, un parcours de vie particulier (AWIPH, article 60, bénéficiaires du CPAS, membres du Créahm, étrangers sans papier...) de s’inscrire dans le projet du Madcafé que ce soit par le biais de contrats salariés, de stages, de formations...

- permettre à ces personnes de développer leurs capacités – par le biais de formations qualifiantes et de mises en situation concrètes - et donc à offrir un service de qualité, professionnel, aux publics – clients, et par la même accéder à une forme de reconnaissance, synonyme d’intégration sociale.

- amener les membres de son personnel à définir des projets de vie et professionnels propres à leurs identités et leur en donner les moyens. Les amener à devenir acteurs de leurs vies et donc à développer leurs autonomies

- permettre aux membres de son personnel de tisser de nouveaux liens sociaux voire de retisser des liens sociaux